JOSÉPHINE LA CANTATRICE
CIE LE PILIER DES ANGES [GRÉGOIRE CALLIES]

--

 Théâtre de marionnettes, objets et vidéo
 D'après la dernière nouvelle de Franz Kafka

 Tout public à partir de 14 ans  - Durée : 60 mn

Vendredi 17 mai (14h30 - 19h30) - Samedi 18 mai (20h30)

► Plein tarif : 12 € - Tarif réduit : 8 € - Tarif (-16 ans) : 5 €

► Infos & Résas : contact@lepilierdesanges.com - 01 82 01 52 02

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

« Joséphine est cantatrice... Ce couinement qui s’élève en un temps où le silence est imposé à tous les autres, arrive presque à chacun comme un message du peuple ; le grêle sifflet de Joséphine au milieu de nos lourds soucis, n’est-ce pas approximativement comme la pauvre existence de notre peuple dans le tumulte d’un univers ennemi ? Joséphine s’affirme, ce néant de voix, cette absence de talent, ce record du rien, s’affirme et s’ouvre un chemin jusqu’à nous, c’est un bien-être d’y penser ». Pressentant les drames à venir, Franz Kafka nous parle du peuple des "souris" et de l’artiste dans l'Europe de 1924, étrangement proche ... Grégoire Callies, porte le texte, au milieu d’objets et de marionnettes portées, d’un univers sonore et de courtes vidéos à taille de valise.

ADAPTATION, MISE EN SCÈNE ET JEU Grégoire Callies

SCÉNOGRAPHIE Jean-Baptiste Manessier (assisté d’Eric Jolivet)

LUMIÈRE, BANDE SON ET REGARDS EXTÉRIEURS Corentin Praud
VIDÉO
Véronique Caye
CRÉATION SONORE Emilio Callies
MUSIQUE
 John Philip Sousa

ASSISTANAT Hélène Hamon

--

PRODUCTION Le Pilier des anges

Le Pilier des Anges est subventionné par le Ministère de la Culture-DRAC Île-de-France, la Région Ile-de-France, le Conseil départemental du Val-de-Marne, la Ville de Fontenay-sous-Bois

LE PILIER DES ANGES

La compagnie s’est donné pour objectif la défense d’un théâtre exigeant qui entre en résonance avec les préoccupations actuelles.  

Grégoire Callies milite pour une approche novatrice des arts de la marionnette à l’adresse de tous les publics (du très jeune à l’adulte), en un fructueux mélange des genres (vidéo, musique, numérique, corps de l’acteur) comme un matériau multiple à « manipuler ».

Tout son travail se concentre sur le rapport entre la marionnette et son interprète, le corps de l’acteur dans l’espace et la transmission du comédien vers la poupée. Il revendique le pari de faire se rencontrer marionnettes et grands textes. Le théâtre est pour lui indissociable du poétique et du politique, tout comme il n’a pas choisi par hasard de s’adresser au jeune public.