STAGE PROFESSIONNEL - LA MARIONNETTE CHINOISE
GRÉGOIRE CALLIES & YEUNG FAÏ

--

 Stage de manipulation de marionnettes 

 Public : Comédien.ne.s professionnel.le.s ou semi-professionnel.le.s

 Calendrier : Du lundi 3 au vendredi 7 juin 

► Tarif : 180 euros

► Infos & Résas : contact@lepilierdesanges.com - 01 82 01 52 02

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

“La marionnette chinoise est à guignol ce que le théâtre de Tchekov est à la commedia dell arte” Arthur Adamov.

Découverte de la marionnette chinoise. La marionnette chinoise a été pensée pour porter le répertoire du théâtre et de l’opéra. Contrairement à une idée reçue, elle précède à l’Opéra de Pékin le ballet et a inspiré les costumes et les maquillages. Le statut d’un maître de marionnettes, avant la révolution culturelle, correspond à peu près à celui de Peter Brook ou Patrice Chéreau.

Cette marionnette a la spécificité d’être construite sur l’architecture de la main et de prendre pour colonne vertébrale l’axe index/poignet. La main de l’homme est une représentation mentale de la totalité du corps( cf : apprentissage de l’enfant par la main). Le développement musculaire et l’assouplissement de la main permettent de traduire au plus près les mouvements, les intentions et les émotions d’un acteur en miniature. Ne commençant la marionnette chinoise qu’à l’heure où nos tendons, os et cartilages sont formés, comment parvenir malgré tout à maîtriser cet art. Inversons l’apprentissage. Mixons Actor’s Studio et tradition Chinoise et devenons le Marlon Brando de la marionnette, la Uma Thurman des castelets.

[GRÉGOIRE CALLIES]

Grégoire Callies, directeur artistique du Pilier des Anges, a été formé à l’atelier Charles Dullin où il étudie le masque et le mime. Auteur, comédien, marionnettiste et metteur en scène, il crée en 1986 avec Jeanne Vitez le Théâtre du Chemin Creux avec lequel il monte une douzaine de spectacles. En janvier 1997, il prend la direction du TJP Strasbourg - Centre Dramatique National d’Alsace et met en scène de nombreuses créations. Il fait de ce lieu le premier CDN consacré à l’art de la marionnette et développe le festival Les Giboulées de la marionnette. En janvier 2012, il quitte le TJP et crée la compagnie du Pilier des Anges. En janvier 2016, il prend la direction du théâtre de la Halle Roublot de Fontenay-sous-Bois, pôle marionnette du Val-de-Marne. Tout son travail se concentre sur le rapport entre la marionnette et son interprète, le corps de l’acteur dans l’espace et la transmission du comédien vers la poupée. Il revendique le pari de faire se rencontrer marionnettes et grands textes. Le théâtre est pour lui indissociable du poétique et du politique, tout comme il n’a pas choisi par hasard de s’adresser au jeune public.
 

[YEUNG FAÏ]

Né en Chine en 1964, Yeung Faï incarne la cinquième génération d’une grande famille de marionnettistes chinois. L’art des marionnettes est l’un des arts folkloriques traditionnels chinois les plus anciens. Yeung Faï a été éduqué à la marionnette dès l’âge de quatre ans par son père, grand-maître chinois de marionnettes qui sera persécuté au moment de la révolution culturelle, ce qui laissera des traces indélébiles dans sa pratique artistique. Il vit aujourd’hui en France et pratique inlassablement son art, devenu maître incontesté de la manipulation ainsi que de la fabrication de marionnettes. Il tourne son solo Scenes of the Beijin Opera dans les principaux festivals internationaux de marionnettes depuis près d’une vingtaine d’années, en Asie, en Amérique du Nord, en Amérique du Sud et en Europe. Il a participé à plusieurs films pour le cinéma et la télévision et a également enseigné de nombreuses années à l’école de marionnettes de Zhanzou. En 2004, il joue dans La neige au milieu de l’été de Guân Hanging, ce très beau poème chinois adapté par Grégoire Callies et met en scène une vingtaine de marionnettes dont il supervise la fabrication. En 2005, il construit, avec toute une équipe, les marionnettes à gaine et les marionnettes portées bunraku de Don Quichotte. Depuis 2011, son spectacle Hand Stories a été représenté plus de 200 fois, de Lausanne à New York, de la Réunion au Brésil, en passant par de nombreuses scènes françaises.