WHITE DOG
CIE LES ANGES AU PLAFOND

--

 Marionnettes, Projections, Musique Live

 Tout public à partir de 12 ans

 Durée : 95 mn

► Mercredi 10 avril (19h)  - Jeudi 11 avril (14h30 - 19h) - Vendredi 12 avril (19h)

► Plein tarif : 12 € - Tarif réduit : 8 € - Tarif (-16 ans) : 5 €

► Infos & Résas : contact@lepilierdesanges.com - 01 82 01 52 02

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

D’après le roman « Chien Blanc » de Romain Gary.      
L’intrigue de « White Dog » se déroule dans l’Amérique des années 60 en proie à de violents conflits internes. Martin Luther King vient d’être assassiné et la communauté noire lutte sans relâche pour la défense de ses droits civiques.       
C’est dans ce contexte violent que le couple formé par Romain Gary et son épouse Jean Seberg, recueille un chien abandonné, nommé Batka, et s’y attache.
L’animal, d’apparence si douce et affectueuse n’est pourtant pas un chien ordinaire. Par moment, apparaissent chez lui les signes d’une incroyable monstruosité, d’une extrême sauvagerie : un basculement total du familier.     
« Mais qu’est-ce qu’il a ce Chien ? ».Commence alors une enquête pour essayer de comprendre et tenter de guérir l’animal...Jeux de lumière, projections, marionnettes et acteurs sont réunis pour réécrire en direct ce poignant récit autobiographique de Romain Gary.   
Au rythme d’une batterie jazz aux sonorités afro- américaines, les grandes pages vierges de la scène se noircissent sous les yeux du spectateur dans un déroulé haletant et cinématographique, qui raconte une société meurtrie et meurtrière, aux multiples zones d’ombre.

JEU Brice Berthoud, Arnaud Biscay, Tadié Tuéné, Yvan Bernardet (en alternance avec Jonas Coutancier)

MISE EN SCÈNE Camille Trouvé assistée de Jonas Coutancier

ADAPTATION Brice Berthoud et Camille Trouvé

DRAMATURGIE Saskia Berthod

MARIONNETTES Camille Trouvé, Amélie Madeline, Emmanuelle Lhermie

SCÉNOGRAPHIE Brice Berthoud assisté de Margot Chamberlin

MUSIQUE Arnaud Biscay, Emmanuel Trouvé

CRÉATION SONORE Antoine Garry

CRÉATION IMAGE Marie Girardin et Jonas Coutancier

CRÉATION LUMIÈRE Nicolas Lamatière

CRÉATION COSTUME Séverine Thiébault

MÉCANISMES DE SCÈNE Magali Rousseau

CONSTRUCTION DU DÉCOR Les Ateliers de la MCB

--

PRODUCTION Cie Les Anges au plafond

Coproduction : MCB° – Scène nationale de Bourges, Le Bateau Feu – Scène nationale de Dunkerque, La Maison des Arts du Léman – Scène conventionnée de Thonon-Evian-Publier, Le Tangram – Scène nationale Evreux Louviers, Culture Commune – Scène nationale du Bassin minier du Pas de Calais et le Théâtre 71 – Scène nationale de Malakoff.
Avec le soutien d’Arcadi Ile-de-France, de la SPEDIDAM et de l’ADAMI.
Remerciements et pensées à Nathalie Arnoux.

 Les Anges au Plafond sont artistes associés à la MCB° – Scène nationale de Bourges, en compagnonnage avec La Maison des Arts du Léman – Scène conventionnée de Thonon-Evian-Publier et Le Bateau Feu – Scène nationale de Dunkerque, conventionnés par le Ministère de la Culture et de la Communication – DRAC Ile-de-France, au titre des Compagnies et Ensembles à Rayonnement National et International (CERNI), soutenus par la Ville de Malakoff.

CIE LES ANGES AU PLAFOND

La compagnie Les Anges au Plafond est née de la rencontre entre deux comédiens-marionnettistes Camille Trouvé et Brice Berthoud désireux de créer un laboratoire de formes animées à la croisée des pratiques artistiques : musique, arts plastiques, manipulation d'objet-marionnettes et jeu d’acteur. Ils articulent leur langage artistique autour de 3 grands axes : le souffle de l’épopée, l’espace en question et le geste de manipulation, visible ou invisible.

Leurs spectacles se caractérisent par une recherche sur la matière, le texte et le mouvement avec l’envie de raconter différentes trajectoires de vie. Des Mythes fondateurs d’Antigone et d’Œdipe au Mythe contemporain de Camille Claudel et du personnage de R.A.G.E, ce qui les anime est cet endroit précis où l’intime rencontre le politique.

Ils explorent le rapport du marionnettiste à sa marionnette, la distance qu’elle apporte, le décalage et l’humour qu’elle permet parfois.

Le dispositif scénique intègre le public en offrant un espace pour conter des histoires, intimes et spectaculaires.